Le Conseil des Etats pour la prolongation de la loi Covid

Le Conseil des Etats a approuvé mercredi sans opposition les propositions de révision de la loi Covid-19 du Conseil fédéral. La plupart des dispositions de la loi doivent prendre fin en décembre 2021.

Keystone
Aujourd'hui, au vu de l'évolution imprévisible de l'épidémie, la révision visant à proroger les instruments pour amortir le choc dans l'économie, la culture ou le sport sont plus nécessaires que jamais, a renchéri Charles Juillard (Centre/JU).

Plusieurs mesures visant à soutenir les secteurs d'activité particulièrement touchés par la pandémie doivent être prolongées en vue de 2022. Le Conseil des Etats a approuvé mercredi sans opposition les propositions de révision de la loi Covid-19 du Conseil fédéral.

La plupart des dispositions de la loi doivent prendre fin en décembre 2021. Mais la situation est très préoccupante au vu des contaminations dont personne n'aurait imaginé l'ampleur il y a une semaine, a déclaré pour la commission Paul Rechsteiner (PS/SG). Une prolongation de la base légale pour gérer une future crise s'impose. Une politique que le peuple a plébiscitée dimanche, a-t-il précisé.

Aujourd'hui, au vu de l'évolution imprévisible de l'épidémie, la révision visant à proroger les instruments pour amortir le choc dans l'économie, la culture ou le sport sont plus nécessaires que jamais, a renchéri Charles Juillard (Centre/JU). «On offre la possibilité au Conseil fédéral de recourir à ces instruments en cas de nécessité.»

«Les prolonger jusqu'à la fin de l'année donne de la visibilité et de la confiance», a poursuivi le Jurassien. Le ministre de la Santé Alain Berset a abondé: avec cette base légale à disposition, cela permet de réagir très rapidement en fonction de l'évolution de l'épidémie.

UDC isolée

L'UDC a été bien seule pour demander un retour à la normalité plus rapide. La situation actuelle qui nécessite une loi spéciale recèle un gros potentiel explosif, selon Hannes Germann (UDC/SH). Le peuple accepte des mesures dûment justifiées, mais pour une période limitée. «Il faudra bien vivre un jour avec ce virus, bon gré mal gré.»

Concrètement, Jakob Stark (UDC/TG) aurait voulu limiter les dispositions de la loi Covid-19 à fin juin 2022. Mais on ne vote pas ici sur la durée de la pandémie, mais sur la durée des mesures pour y faire face, a rétorqué Paul Rechsteiner. Alain Berset a aussi plaidé pour une prolongation sur une année civile. Des arguments qui ont fait mouche: la proposition UDC a été rejetée par 28 voix contre 10.

Les discussions se sont surtout focalisées sur les prestations de soutien dans le domaine professionnel en cas de nouvelles fermetures d'entreprises ou interdiction de manifestations. (ATS)

Coronavirus: troisième cas d'infection au variant Omicron en Suisse

Un troisième cas d'infection au variant Omicron est confirmé en Suisse. La personne est isolée et ses contacts sont en quarantaine, a annoncé mercredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur Twitter.

Un de ces cas concerne un élève de 19 ans fréquentant un gymnase dans la ville de Bâle et a été découvert lors d'un test de masse effectué dans les écoles, a indiqué mercredi le département de la santé de son canton. Le résultat du test individuel qui a suivi a été séquencé et le virus Omicron confirmé. Le gymnasien, entièrement vacciné, présente des symptômes légers. Il ne revenait pas d'un voyage et on ignore par qui il a été contaminé.

L'élève s'est trouvé en contact avec sa classe et le choeur de l'établissement alors qu'il était déjà infecté. Une centaine de personnes seront donc mises en quarantaine pendant dix jours.

L'OFSP avait annoncé mardi soir sur deux premiers cas de coronavirus en Suisse dus au variant Omicron. Les deux personnes, liées entre elles, ont été placées en isolement. Le département de la santé de Bâle-Ville avait indiqué dans la foulée qu'un cas positif avait été confirmé sur le territoire cantonal. Il s'agit de l'un des deux cas annoncés par l'OFSP. (ATS)

10466 nouveaux cas de contamination au coronavirus en 24 heures en Suisse

La Suisse et le Liechtenstein ont enregistré 10466 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures, a annoncé mercredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). La moyenne sur sept jours des contaminations confirmées s'élève ainsi à 7766 cas, contre 7498 la veille et 5959 il y a une semaine. Le nombre de nouvelles hospitalisations a atteint 140 et celui des décès 22. Au total, 65,74% de la population est entièrement vaccinée. (AWP)

Commentaires

Les articles suivants pourraient aussi vous intéresser