Abonnés
Article contributeur

L’Asin dénonce le «chantage de l’UE»

Kevin Grangier, membre du comité, Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN), estime que le texte de l’initiative de limitation n’a aucun effet sur la recherche, l’innovation et la formation.

«On nous fait croire que l’UE prendrait des mesures de rétorsion, ce qui revient à légitimer un chantage et c’est inacceptable.» (Keystone)
«Soyons clairs: le texte de l’initiative de limitation n’a aucun effet sur la recherche, l’innovation et la formation. Elle n’a aucun effet direct dans ces domaines. En revanche, elle aura indirectement un effet positif pour la formation car en limitant l’immigration, on favorisera la formation et la formation continue pour les indigènes», assure Kevin Grangier, membre du comité, Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN), qui soutient l’initiative «de limitation» de l’UDC, soumise ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article