Abonnés

La Suisse soigne son réseau à l’OCDE

A l’heure de la réforme mondiale sur l’imposition des multinationales, huit élus sous la Coupole se rendront à Paris pour faire entendre leur voix. Une façon aussi de créer du lien, après l'échec de l'accord-cadre.

Keystone
Le secrétaire d'Etat américain, Anthony Blinken, avec le secrétaire général de l'OCDE, Mathias Cormann, à la dernière réunion ministérielle du Conseil de l'OCDE mercredi.
L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dévoile vendredi son plan d’action au sujet de l’impôt minimal sur les multinationales. Pour l’instant, 134 pays, dont la Suisse et ses voisins européens, participent à ce projet qui propose de taxer à hauteur de 15% les bénéfices des grandes sociétés. L’Irlande, qui possède un taux d’imposition de 12,5%, va se joindre à cette liste. L’autre volet de cette réforme voulue par le G20 prévoit de davantage taxer les multinationa...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article