Abonnés

La Russie «n'acceptera pas» le plafonnement du prix de son pétrole

Face à la limite que l'UE, le G7 et l'Australie veulent instaurer sous peu, les autorités russes ont notamment menacé de ne plus livrer de pétrole aux pays qui adopteront cette mesure.

KEYSTONE
Le cours du baril russe (brut de l'Oural) évolue actuellement autour de 65 dollars, soit à peine plus que le plafond prévu, impliquant un impact limité à court terme.
La Russie a affirmé samedi qu'elle «n'acceptera pas» le plafonnement du prix de son pétrole que l'Union européenne, le G7 et l'Australie ont prévu de mettre en place dans les prochains jours pour limiter les moyens de Moscou pour financer son invasion de l'Ukraine.Dans la matinée, Kiev s'était satisfait d'un tel mécanisme contraignant, voulant croire tôt ou tard à la «destruction» de l'économie russe sous le poids des sanctions internationales.La Russie «s'est préparée»«Nous n'accepterons pas...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article