Abonnés
Article contributeur

La recherche suisse retient son souffle face à l'initiative de limitation

Soumise au vote le 27 septembre, l’initiative de limitation menace la coopération avec l’Union européenne, prévient Yves Flückiger, recteur de l’Université de Genève et président de swissuniversities.

En 2019, les subsides européens ont représenté plus de 22 millions de francs pour l’UNIGE. (Université de Genève, Rui Stephan Yan)
«Evitons à tout prix l’exclusion des programmes européens de recherche. Nous l’avions vécu en 2014 et depuis la Suisse n’a jamais retrouvé son niveau de financement de la part de l’Union Européenne (UE).» Voilà comment réagit Yves Flückiger, interrogé sur les conséquences d’un oui, le 27 septembre, à l’initiative pour une immigration modérée. L’initiative menace deux accords bilatéraux jugés essentiels au monde académique: l’accord sur la libre circulation et l’accord sur la recherche (en rai...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article