Abonnés

Inquiétudes en Irlande après l'adoption de la réforme fiscale de l'OCDE

Beaucoup d'entreprises technologiques comme Facebook et Google ont choisi les "Silicon Docks" de Dublin pour profiter d'un taux d'imposition à 12,5%. Le minimum sera désormais de 15%.

Keystone
Le gouvernement irlandais (siège à Dublin en photo) espère que le taux minimum de 15% ne sera pas relevé ultérieurement.
Après l'adhésion de Dublin à la réforme de la fiscalité mondiale avec un taux d'impôt sur les sociétés minimum de 15%, les entreprises technologiques qui avaient choisi l'Irlande pour leur siège européen à cause de sa faible taxation se heurtent à un changement radical de leur situation."L'Irlande a fait de la stabilité de son régime l'un de ses attraits pour les investissements étrangers", remarque Seamus Coffey conférencier en économie à l'University College Cork (UCC). "Je ne pense pas que...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article