Abonnés

Impôt anticipé: Ueli Maurer défend une «mini-réforme»

La loi, en votation le 25 septembre, est pour l'instant en ballotage défavorable selon un sondage.

KEYSTONE
Cette réforme ne concerne qu'une petite partie de l'impôt anticipé, soit moins de 5%, a assuré le ministre suisse des finances.
L'abolition de l'impôt anticipé sur les obligations doit renforcer la place financière suisse. Le ministre des finances Ueli Maurer a défendu lundi une «mini-réforme». La Suisse a un droit fiscal compliqué. L'impôt anticipé de 35% constitue une entrave importante à l'émission d'obligations en Suisse. Les entreprises préfèrent émettre leurs obligations à l'étranger, notamment au Luxembourg, afin d'échapper à cet impôt, a rappelé Ueli Maurer devant les médias à Berne.Cette réforme ne concerne q...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article