Abonnés

Face au bond des prix de l’énergie, les solutions divisent

Permettre aux entreprises de quitter le marché libre en matière d’électricité ne fait pas l’unanimité parmi les faîtières.

KEYSTONE
Swiss Steel envisage de mettre une partie de ses employés au chômage partiel sur son site d'Emmen dans le canton de Lucerne.
«Il en va de la survie de certaines PME.» C’est le signal d’alarme lancé lundi par l’Union suisse des arts et métiers (Usam). Face à la flambée des prix de l’électricité, l’association de défense des PME veut permettre aux 30.000 entreprises actives sur le marché libre de revenir à l’approvisionnement de base. Dans ce dernier, la Commission fédérale de l’électricité table sur une hausse moyenne des tarifs de 27% en 2023. Sur le marché libre, les prix ont été multipliés par 16 pour certaines s...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article