Abonnés

L'appel de la medtech Primequal au Conseil fédéral

Directeur de la start-up Primequal active dans les dispositifs médicaux, David Weill témoigne des difficultés de sa branche, après l’abandon de l’accord-cadre.

Keystone
Quelque 1200 emplois sont touchés dans la medtech.
Un sentiment d’abandon qui vient encore amplifier cette impression d’énorme gâchis. Même si le ministre des Affaires étrangères, Ignazio Cassis, s’est rendu ce mardi à Bruxelles pour renouer le dialogue avec l’Union européenne (UE), cela n’a en rien changé l’état d’esprit de David Weill. A la tête de Primequal, société vaudoise spécialisée dans les systèmes d’injection pour la santé, l’entrepreneur regrette qu’aucune avancée n’a été réalisée pour les medtech. Première...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article