Covid-19: nettement plus d'infections et d'hospitalisations en une semaine

La hausse des infections se poursuit en Suisse. Certains cantons ont annoncé jeudi des mesures face à la nouvelle vague pandémique.

Keystone
En première suisse, les Grisons, Zoug et la Thurgovie administreront dès lundi la 3e dose du vaccin à toute leur population dès 16 ans.

Le nombre d'infections et d'hospitalisations dues au coronavirus a bondi entre le 15 et le 21 novembre par rapport aux sept jours précédents. Le nombre de décès a lui légèrement augmenté.

38.043 nouveaux cas ont été signalés à l'OFSP en Suisse et au Liechtenstein lors de la période sous revue, a indiqué l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) jeudi dans son rapport hebdomadaire. C'est environ 13.000 de plus que lors des sept jours précédents.

L'OFSP a enregistré dans le même temps 420 hospitalisations, contre 290 lors de la précédente période observée. Quant au nombre moyen de personnes atteintes du coronavirus traitées dans les unités de soins intensifs, il est passé de 124 à 150.

Le virus a provoqué 57 décès entre le 15 et le 21 novembre, soit 5 de plus que les sept jours précédents.

L'incidence continue de varier fortement d'une région à l'autre. Elle était la plus faible au Tessin avec 169 cas confirmés en laboratoire pour 100.000 habitants, et la plus élevée au Liechtenstein avec 978.

Le nombre de tests effectués n'a pas changé de manière significative. La proportion de tests PCR positifs est passée de 14% à 17%, celle des tests rapides d'antigènes positifs de 4,4 à 6,2%.

Mesures dans les cantons, rappel généralisé dans trois d'entre eux

Les cantons ont annoncé jeudi des mesures face à la nouvelle vague pandémique. En première suisse, les Grisons, Zoug et la Thurgovie administreront dès lundi la 3e dose du vaccin à toute leur population dès 16 ans. Plusieurs cantons réintroduisent le masque à l'école et prennent des mesures pour protéger les hôpitaux. La CDS appelle Berne à agir.

En Thurgovie, les rendez-vous pour une troisième dose de vaccination seront ouverts aux moins de 65 ans dès lundi. Les plus de 65 ans peuvent recevoir ce rappel depuis le début du mois et le personnel soignant depuis cette semaine.

A Zoug, les 16-64 ans souhaitant recevoir leur dose de rappel peuvent d'ores et déjà s'inscrire pour un rendez-vous, pourvu qu'ils aient été vaccinés deux fois il y a plus de six mois.

«La catégorie d'âge de 30 à 60 ans nous fait particulièrement souci», déclare la médecin cantonale grisonne Marina Jamnicki. Ce sont souvent des parents d'élèves qui sont actuellement traités aux soins intensifs, le virus circulant particulièrement dans les écoles.

Le concept grison comprend aussi le renforcement des capacités aux soins intensifs, avec engagement de personnel supplémentaire, et des tests réguliers dans les écoles et entreprises.

Masque à l'école

En Suisse romande, Genève et Vaud se sont coordonnés et réintroduisent le masque dès le secondaire (12-15 ans) pour élèves et enseignants, à l'instar du Valais. Au primaire, le masque est recommandé pour les enseignants. A Genève, le masque sera aussi réintroduit dès lundi dans tous les lieux fermés, sauf pour les enfants de moins de 12 ans. Le Jura prévoit le masque dès 6 ans.

A Fribourg, le masque sera obligatoire pour les occupants d'une classe si un cas est détecté en son sein. Si les cas augmentent, le masque est obligatoire dans toute l'école pour dix jours.

Le Valais réintroduit aussi dès début décembre les tests salivaires hebdomadaires par pool dans le secondaire I, jusqu'au 21 janvier au moins. Obwald réintroduit le masque au secondaire I si moins de 80% de l'école subit des tests répétés. Le canton de Zurich le prévoit pour tous les degrés dès la 4e primaire, celui de Bâle-Campagne dès le 10e degré.

Rappel impératif

Vaud et Genève encouragent les plus de 65 ans à se faire vacciner rapidement. «Malgré l'excellente couverture vaccinale dans le canton, à plus de 82% des plus de 12 ans, on voit que le bassin de recrutement du virus reste vaste», a relevé la conseillère d'Etat Rebecca Ruiz. «On commence à voir que des personnes vaccinées il y a plus de six mois tombent malades», a-t-elle ajouté.

Actuellement, 36% des Vaudois éligibles ont reçu la troisième dose ou pris rendez-vous. Le canton espère pouvoir ouvrir rapidement cette troisième dose aux moins de 65 ans. Genève annonce cette ouverture pour «bientôt».

Certificat Covid

Le Valais renforce également les mesures dans les hôpitaux et les écoles. Comme à Fribourg, dans le Jura et à Obwald, tout visiteur se rendant dans les hôpitaux, cliniques, établissements médico-sociaux, foyers de jour et institutions sociales du domaine adulte devra être porteur d'un certificat Covid.

Dans ces établissements, en complément de dépistages répétés, le personnel doit porter le masque indépendamment de son statut vaccinal. En Valais, si les hospitalisations augmentent trop, les examens et traitements non urgents pourraient être limités voire suspendus, comme à Fribourg, qui augmente ses lits en zone Covid.

Le Valais souligne qu'une coordination entre cantons romands est en cours pour adopter des mesures supplémentaires.

Cantons prêts, mais Berne sollicitée

De son côté, le Conseil fédéral avait clairement indiqué mercredi qu'à ce stade, la responsabilité de prendre des mesures revient aux cantons. Pour confirmer ce point de vue, une lettre signée par le président et le chancelier de la Confédération, Guy Parmelin et Walter Thurnherr, leur a été envoyée jeudi, a indiqué le porte-parole de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) Tobias Bär à Keystone-ATS, confirmant une information diffusée par Tamedia.

Les cantons sont prêts à assumer leurs responsabilités, déclare pour sa part la CDS. Celle-ci appelle en même temps le Conseil fédéral à prendre les mesures nécessaires au niveau fédéral.

Qualifiant la situation de problématique, la CDS estime que les deux niveaux étatiques sont nécessaires, des mesures différentes au niveau cantonal rencontrant peu de compréhension de la part de la population.

Une extension à l'échelle nationale de l'obligation de porter un masque, d'abord dans les espaces intérieurs, pourrait, selon eux, être envisagée. Plus de télétravail, des restrictions de la capacité d'accueil ou des concepts de protection plus stricts sont également des pistes.

Car les cantons ne peuvent pas accroître de manière illimitée les capacités des soins intensifs. Une extension forte et rapide comme au printemps 2020 n'est plus possible, relève la CDS. Celle-ci considère que la 3e dose est un «moyen important de garantir le bon fonctionnement du système de santé». Elle attend une recommandation rapide de la Commission fédérale pour les vaccinations pour que tous les moins de 65 ans qui le désirent puissent la recevoir. (ATS)

Commentaires

Les articles suivants pourraient aussi vous intéresser