Abonnés

COP27: la Suisse tire un bilan en demi-teinte

Berne regrette que le programme de travail «n'engage pas spécifiquement les pays qui émettent le plus de gaz à effet de serre

KEYSTONE
La COP27 était présidée par l'Egyptien Sameh Shoukry.
La COP27 qui s'est terminée dimanche n'a permis de faire que de légers progrès en matière de politique climatique, selon Franz Perrez, chef de la délégation suisse. Les regrets helvétiques se portent notamment sur le programme de travail pour la protection du climat.Mis sur la table à Glasgow en 2021 lors de la COP26, ce programme doit offrir un plan de travail concret pour la protection du climat. En Egypte, les Etats se sont mis d'accord sur un calendrier allant jusqu'en 2026 pour appliquer...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article