C'est trop tard pour Horizon Europe, selon le conseiller national Rino Büchel

L'UDC saint-gallois estime que ce programme est déjà trop avancé et qu'il faut discuter d'une participation au prochain programme.

KEYSTONE
Le conseiller national UDC saint-gallois Rino Büchel veut se focaliser sur 2027.

La fenêtre de négociations pour la Suisse pour participer au programme de recherche de l'Union européenne Horizon Europe, doté de 95 milliards d'euros, se ferme, prévient Le Matin Dimanche. Selon une source diplomatique européenne et une source suisse dans le milieu de la recherche, citées par le journal, cet été est considéré de manière informelle comme la dernière fenêtre d'opportunité. Mais rien ne bouge, constate le journal, qui souligne que la dernière visite de travail à Bruxelles de la secrétaire d'Etat aux affaires étrangères Livia Leu n'a permis aucune avancée, tout comme la rencontre entre le président de la Confédération Ignazio Cassis et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen à Lugano. «Continuer d'essayer d'être associé n'a plus de sens. Horizon Europe est déjà trop avancé», indique dans le journal le conseiller national Roland Rino Büchel (UDC/SG). «On discutera sans doute de notre participation au prochain programme qui commencera en 2027». (awp/ats)

Commentaires