Abonnés

AVS 21: Un slogan qui ne fera pas le poids face aux opposants

COMMENTAIRE. Pour défendre la réforme du premier pilier, le patronat met en évidence la solidarité entre générations. Un argument qui risque de peser peu, face au relèvement de l’âge de la retraite des femmes.

KEYSTONE
La campagne sur la réforme de l'AVS a été lancée jeudi par les faîtières de l'économie.
Fait plutôt rare, les quatre associations faîtières de l’économie unissent leurs forces, en vue des votations de septembre. Elles ont lancé jeudi à Berne leur campagne commune. Economiesuisse, l’Union suisse des arts et métiers (Usam), l’Union patronale suisse (UPS) et l’Union suisse des paysans (USP) soutiennent la révision du premier pilier et la suppression de l’impôt anticipé sur les obligations, tout en rejetant l’initiative sur l’élevage intensif.Cette prise de position peut apparaître ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article