Abonnés

Avenir Suisse est critique face à la réforme fiscale de l'OCDE

Le laboratoire d'idées estime que les futures recettes supplémentaires sont surestimées et qu'elles devraient revenir aux cantons. De son côté, le PS propose de plafonner la redistribution à 300 francs par habitant.

KEYSTONE
Environ 200 entreprises helvétiques et 2000 filiales de groupes étrangers seraient concernées par la réforme fiscale de l'OCDE. (image d'illustration)
Avenir Suisse trouve qu'il faut attribuer l'intégralité des recettes du nouvel impôt aux cantons, écrit-il dans une analyse publiée lundi. C'est ce qui était prévu à l'origine, mais le Conseil fédéral a revu sa copie après la consultation et des critiques de la part du centre et de la gauche ainsi que de plusieurs cantons, proposant qu'un quart des recettes supplémentaires soit reversé à la Confédération.Si les calculs sont erronés concernant les recettes supplémentaires et que la réforme ent...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article