Abonnés
Article contributeur

Agences de notation: le conflit de doctrine

Allemagne. Egan-Jones abaisse sa note le jour où Moody’s réitère sa confiance.

Egan-Jones ne doute de rien. En désaccord complet avec Moody’s qui confirme sa confiance dans la  solvabilité de l’Allemagne, la mini-agence - dont le mérite principal est d’avoir mieux anticipé les désastres que ses consœurs - détériore le rating du pays de A+ à A. Après celui de la France en février (L’Agefi du 27 février) et celui de la Grande-Bretagne début avril (L’Agefi du 2 avril). En cause, la taille de Deutsche Bank et l’insuffisance de son ratio de capitaux propres/actifs mais ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article