Abonnés

A quoi doivent servir les futurs impôts des grandes entreprises?

Entre 1 et 2,5 milliards de francs, c’est ce que devrait rapporter la réforme de l’OCDE. Baisse d’impôts, fonds pour le climat ou prise en charge des frais des entreprises, cette manne attise les convoitises.

Keystone
La semaine passée, le ministre des Finances, Ueli Maurer, a expliqué la mise en oeuvre de la réforme de l'OCDE devant le Parlement fédéral. Vendredi, il a mis en consultation cette mise en oeuvre auprès des cantons.
Selon une première estimation de la Confédération publiée vendredi, l’imposition minimale des multinationales devrait rapporter entre 1 et 2,5 milliards de francs aux cantons. Le projet de l'OCDE et du G20 prévoit une imposition minimale de 15% pour les entreprises dont le chiffre d'affaires dépasse les 750 millions d’euros. Entre 200 et 300 entreprises helvétiques ainsi que 2000 à 2500 filiales de groupes étrangers sont concernés, selon l’administration fédérale.«Bien que cette fourchette de...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article