Zehnder a soigné sa rentabilité sur le premier semestre

Le gestionnaire de l'air et de la température ambiants Zehnder a engrangé un chiffre d'affaires de 348,8 millions d'euros, en hausse de 22,9%.

Keystone
"Confiante" pour l'ensemble de l'exercice, la direction anticipe néanmoins une atténuation.

Zehnder a largement confirmé mercredi son avertissement positif sur recettes semestrielles émis en mai, soignant au passage sa rentabilité. Le groupe argovien a profité de l'occasion pour faire part de négociations exclusives en vue d'une reprise de son modeste homologue bourguignon Caladair.

Le gestionnaire de l'air et de la température ambiants a engrangé un chiffre d'affaires de 348,8 millions d'euros, en hausse de 22,9%. L'industriel de Gränichen a surtout multiplié par plus de deux son excédent d'exploitation (Ebit) comme son bénéfice net, pour dégager respectivement 37,7 et 33,0 millions, énumère le compte-rendu à mi-parcours.

Si le chiffre d'affaires s'inscrit dans le haut de la fourchette des projections des analystes consultés par AWP, Ebit et bénéfice net crèvent des plafonds établis à respectivement 34,7 et 26,3 millions.

"Confiante" pour l'ensemble de l'exercice, la direction anticipe néanmoins une atténuation de la croissance sur la seconde moitié de l'année, accompagnée d'un regain de pression sur les marges, en raison notamment de perturbations dans les chaînes d'approvisionnement, de renchérissement des matières premières ou d'une manière plus générale d'un essoufflement des effets de rattrapage.

Le chiffre d'affaires 2021 doit s'établir dans un couloir de 680 à 720 millions, sur lesquels Zehnder escompte prélever une marge Ebit de l'ordre de 10%. A moyen terme, les objectifs de croissance annualisée moyenne de 5% et de marge Ebit de 8% à 10% sont reconduits.

La nominative Zehnder a fini la séance à la Bourse suisse sur une envolée de 11,2% à 96,50 francs

Sur le plan des acquisitions, Zehnder indique avoir des visées sur Caladair. Fondé en 1979, le producteur et distributeur hexagonal de dispositifs de ventilation et de climatisation a généré l'an dernier avec ses 80 employés un chiffre d'affaires de quelque 10 millions d'euros. L'issue de ces pourparlers doit faire l'objet d'une publication au cours des prochains mois.

Zehnder profite non seulement d'un robuste marché de la rénovation des bâtiments en Europe, mais aussi d'une prise de conscience croissante de l'importance de la qualité de l'air ambiant, note dans un commentaire Bernd Pomrehn, pour Vontobel. Une acquisition de Caladair permettrait en outre de combler une lacune dans le portefeuille en matière de grosses unités de ventilation pour les bâtiments commerciaux ou résidentiels d'envergure, poursuit l'analyste.

La banque de gestion zurichoise affiche toujours une recommandation "hold", assortie d'un objectif de cours de 80 francs.

Applaudissant une performance semestrielle encore plus resplendissante que préannoncé, Martin Hüsler reconduit pour le compte de la Banque cantonale de Zurich la recommandation "surpondérer".

La nominative Zehnder a fini la séance à la Bourse suisse sur une envolée de 11,2% à 96,50 francs, faisant clairement mieux que son indice de référence SPI (+0,26%). (AWP)

Commentaires