Article contributeur

Top départ pour le prochain trophée PERL

Le titre d’entreprise la plus innovante de la région lausannoise est en jeu. Les candidatures sont ouvertes jusqu’en janvier. A la clé: une récompense de 50.000 francs.

Le tournage des capsules du PERL 2020. A défaut d’une cérémonie physique, coronavirus oblige, la 18e édition du concours PERL de Lausanne Région avait dû se dérouler en vidéo sur les réseaux sociaux. (PERL)
La start-up Membrasenz produit de l’hydrogène en évitant d’émettre du CO2. La société Involi intègre les drones au trafic aérien. DomoSafety développe un système de prévention des risques pour seniors. Les points communs entre ces entreprises: elles innovent, sont basées à Lausanne ou dans les communes avoisinantes et ont déjà remporté le concours Prix Entreprendre Région Lausanne (PERL). Les candidatures pour la 19e édition de cette compétition sont ouvertes pour deux mois encore, jusqu’au 6 janvier.  Ce concours, dont L’Agefi est partenaire et qui désigne chaque année la «perle» de l’économie lausannoise, ne compte pas ranger ses trophées à cause de la crise du Covid-19. «En juin 2020, nous avons dû réinventer le PERL en proposant une cérémonie 100% numérique. Sous forme de capsules vidéo, nous avons touché un large public, notamment grâce aux réseaux sociaux», indique Gustave Muheim syndic de Belmont-sur-Lausanne et président de l’association Lausanne Région.  Cela étant, il juge que le virtuel n’apporte pas la même émotion et ne permet pas aux lauréats de créer autant de contacts qu’à l’accoutumée. «Pour la prochaine édition, nous espérons pouvoir maintenir une cérémonie physique» et ainsi remettre, au printemps, leur récompense aux cinq futurs finalistes, «même si le nombre des invités doit être limité», précise-t-il. 

Au-delà des start-up

Peu importe la taille ou le secteur d’activité des sociétés candidates, la manifestation a justement pour objectif de démontrer la diversité du tissu économique régional. «Les start-up actives dans la recherche et les nouvelles technologies sont évidemment bien représentées. Mais nous mettons aussi à l’honneur d’autres types d’entreprise. Dans l’agroalimentaire par exemple. Le jury a notamment choisi, pour le Prix coup de cœur, la Brasserie Dr. Gabs en 2012 et la coopérative Lait Equitable en 2020», souligne Gustave Muheim. Les seuls critères à remplir sont de faire preuve d’un fort potentiel économique, de présenter un produit ou un service qui ne dépasse pas cinq ans et d’être établi sur l’une des 27 communes de la région lausannoise.  Un jury de professionnels des milieux académiques, financiers et économiques, présidé par le syndic de la Ville de Lausanne Grégoire Junod, sélectionnera les cinq prochains lauréats. Le grand vainqueur recevra le Trophée Lausanne Région et 50.000 francs. Les autres finalistes seront récompensés par un chèque de 10.000 francs. De plus, un Prix du public du même montant sera décerné à la société qui réussira à s’attirer les faveurs du public durant la cérémonie.  Depuis la naissance du rendez-vous, en 2003, les PERL ont mis en lumière plus de 82 projets. Un montant total d’1,8 million de francs a déjà été octroyé, financé par les communes à raison d’une contribution annuelle d’environ 35 centimes par habitant.

Lire aussi: Le concours PERL dévoile ses lauréats 2020

Sophie Marenne

L'Agefi Journaliste