Temenos, un contrat qui cache son jeu

COMMENTAIRE La spécialiste genevoise dans les logiciels bancaires continue de marquer des points. Elle a été sacrée par un célèbre cabinet conseil et vient de conclure un contrat prometteur avec Société générale.

Keystone
Le contrat est peut-être plus essentiel qu’il n’y paraît.
L’annonce mercredi du choix de Temenos par Société Générale mérite un peu d’attention. L'entreprise genevoise spécialisée dans les logiciels bancaires a été mandatée pour déployer sa plateforme dans 13 pays en Europe et en Asie. Si aucun des partenaires ne donne de détail financier, il est à souligner que les zones géographiques où l’opération est programmée se signalent par leur dynamisme et leur importance. Compte tenu de l’envergure et du prestige du client – Société Générale est l’un...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article

L’annonce mercredi du choix de Temenos par Société Générale mérite un peu d’attention. L'entreprise genevoise spécialisée dans les logiciels bancaires a été mandatée pour déployer sa plateforme dans 13 pays en Europe et en Asie. 

Si aucun des partenaires ne donne de détail financier, il est à souligner que les zones géographiques où l’opération est programmée se signalent par leur dynamisme et leur importance. Compte tenu de l’envergure et du prestige du client – Société Générale est l’une des plus grandes banques européennes en termes d’actifs – il est légitime de déduire que le contrat est peut-être plus essentiel qu’il n’y paraît.  

Temenos le laisse entendre à demi-mots dans son communiqué en précisant que le secteur des transactions bancaires dans le monde est une « activité importante ». En outre, le déploiement de la plateforme s’appliquera dans la gestion de comptes et les services de paiements pour les clients institutionnels en Asie, un secteur en forte croissance. 

Cet accord cache un potentiel d’extension avec des revenus non-négligeables à la clé


Cette annonce valide l’approche du groupe genevois et de ses solutions de cloud, que les grandes banques recherchent désormais afin de réduire la complexité et les coûts informatiques. Elle confirme également l’optimisme de la direction qui anticipe pour l’année en cours une croissance à deux chiffres. 

Comme le souligne la banque Vontobel, cet accord cache un potentiel d’extension avec des revenus non-négligeables à la clé. Il confirme surtout que le groupe genevois est solidement ancré comme le leader mondial dans son secteur d’activité. Temenos a été reconnu comme le premier fournisseur de logiciels bancaires dans neuf catégories par le Sales League Table 2021 du cabinet conseil IBS Intelligence. De quoi motiver l’établissement zurichois à confirmer sa recommandation d’achat avec un objectif de cours à 189 francs.  

Commentaires

Pascal Schmuck