Très optimiste pour l'avenir, Swiss Life veut choyer ses actionnaires

D'ici 2024, les revenus des commissions de l'assureur-vie sont attendus entre 850 et 900 millions de francs contre 600 millions générés en 2020. L'action à la hausse à la Bourse suisse.

Keystone
Swiss Life prévoit de reverser à ses actionnaires un montant total compris entre 2,8 et 3 milliards de francs entre 2022 et 2024.

L'assureur Swiss Life se montre très confiant quant au développement de ses affaires à moyen terme, anticipant une forte hausse de ses revenus de commissions. Sur la base de ces perspectives, le groupe zurichois a relevé sa politique de dividende et lance un programme de rachat d'actions d'un montant de 1 milliard de francs.

L'évolution favorable des activités va grandement profiter aux actionnaires: il s'agit grosso modo du message délivré lundi par Swiss Life à l'occasion de sa journée des investisseurs. Important acteur de la prévoyance professionnelle et plus grand propriétaire immobilier privé du pays, le groupe compte sur les commissions - notamment dans la gestion d'actifs - pour doper sa performance.

D'ici 2024, les recettes liées aux commissions sont attendues entre 850 et 900 millions de francs, à comparer aux 600 millions générés en 2020. Lors de la journée des investisseurs, le directeur général Patrick Frost a précisé que cet objectif reposait sur la croissance organique. Des acquisitions complémentaires de sociétés sont envisagées dans l'immobilier ou la gestion d'actifs.

Swiss Life veut continuer à réaliser des opérations sur le marché immobilier, que ce soit pour compte propre ou celui des clients. "Ces dernières années, nous avons fait des acquisitions assez importantes. Nous continuerons à le faire à l'avenir, même si ce n'est pas au même rythme", selon M. Frost.

A 13h23, l'action Swiss Life gonflait de 3,5% à 530,60 francs, dans un SMI en hausse de 0,25%

En termes de rentabilité, le rendement des fonds propres est attendu entre 10 et 12% à l'horizon 2024, contre 8 à 10% jusqu'ici. Tous les domaines contribueront à la performance et non seulement les commissions, selon Patrick Frost. "Nous attendons donc, tant pour le résultat d'épargne que pour le résultat de risque, une augmentation par rapport aux valeurs que nous affichons pour l'exercice 2020."

Réduction des émissions

L'objectif de ratio de solvabilité SST est maintenu inchangé à 140-190%.

En termes de produits, Swiss Life va étoffer son offre d'épargne et renforcer ses équipes de conseil.

Les actionnaires ne sont pas oubliés dans le cadre de cette nouvelle stratégie. Swiss Life prévoit un transfert de liquidités à la holding compris entre 2,8 et 3,0 milliards de francs entre 2022 et 2024, davantage que les 2,0 à 2,25 milliards de la feuille de route arrivant à échéance cette année.

Le taux de distribution est remonté à 60% de 50%. L'assureur va lancer en décembre un programme de rachat d'actions doté de 1,0 milliard qui sera maintenu jusqu'en 2023 au plus tard, précise l'assureur.

Patrick Frost rappelle qu'il s'agit du troisième "programme d'entreprise" d'affilée. Les objectifs de l'actuel, "Swiss Life 2021", seront atteints, voire dépassés. "Au cours des trois prochaines années, nous poursuivrons (sur) notre voie de manière systématique", selon lui.

La nouvelle stratégie comporte également des ambitions en termes de durabilité. Swiss Life entend ainsi réduire de 35% les émissions de dioxyde de carbone par équivalent plein temps, en comparaison au niveau de 2019.

Les analystes ne tarissent pas d'éloges au sujet des perspectives financières et des cadeaux réservés aux actionnaires, ceux de Vontobel, d'UBS et de la Banque cantonale de Zurich reconduisant leur recommandation d'achat. A 13h23, l'action Swiss Life gonflait de 3,5% à 530,60 francs, dans un SMI en hausse de 0,25%. (AWP)

Commentaires