Abonnés

Sunrise UPC n’a pas (encore) chamboulé le marché des télécoms en Suisse

COMMENTAIRE. Le nouveau groupe a pu accroître son chiffre d’affaires, mais au prix d’une dégradation de sa rentabilité.

Keystone
L'association des deux marques ne déploie pas encore toutes ses forces.
La fusion entre Sunrise et UPC fin 2020 a créé une deuxième offre forte en Suisse, s’appuyant sur un réseau câblé et un réseau mobile construits mais aussi opérés par le même groupe. Les chiffres au deuxième trimestre présentés par le nouveau groupe vendredi montrent que la puissance de ce concurrent de Swisscom n’a pas provoqué de grande redistribution des parts sur le marché télécom suisse. Du moins pour le moment.

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article