Abonnés

Se montrer plus original pour recruter un président n’est peut-être pas si risqué

COMMENTAIRE. Parmi les banques et assurances de l’indice SLI, aucune n’a opté pour une présidence féminine du conseil d’administration.

Keystone
Le groupe d'assurances Helvetia est obligé de recomposer son conseil d'administration en raison de la nomination d'Axel P. Lehmann chez Credit Suisse.
La nomination avec effet immédiat d’Axel P. Lehmann à la présidence de Credit Suisse, suite à la démission d’António Horta-Osório ce lundi, a déclenché une réaction en chaîne. Il devait être nommé administrateur d’Helvetia lors de sa prochaine assemblée générale et prendre la tête de son organe de surveillance dès 2023. Cette arrivée n’est ainsi plus d’actualité et l’assureur doit donc se mettre à la recherche d’un nouveau candidat. En effet, Thomas Schmuckli, qui va assurer l’intérim, p...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article