Abonnés

Recrutement, pénurie, volumes: les sous-traitants horlogers face aux défis de la reprise

La forte hausse de la demande sur marché se confronte à trois problèmes majeurs. Les explications de deux CEO et un expert du secteur présents cette semaine à l’EPHJ à Genève.

EPHJ
Les sous-traitants, présents au salon EPHJ de la haute précision à Palexpo de mardi à vendredi, affichent des carnets de commandes bien remplis.
Le marché des montres est en pleine effervescence. Les exportations suisses ont progressé en avril de 7,3% à 1,9 milliard de francs, selon les chiffres publiés fin mai par la Fédération de l'industrie horlogère. Du côté des sous-traitants, présents au salon EPHJ de la haute précision jusqu’à vendredi à Genève, le sourire est de retour. « Comme pour tous nos confrères, la reprise est très forte. Nous allons doubler nos volumes cette année par rapport à 2021 », se réjouit Jean-Noël Lefevre, CEO...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article