Phoenix Mecano: la confiance de la direction enfle pour 2021

Le directeur général Rochus Kobler estime que la croissance de Phoenix Mecano s'établira - sans acquisitions - à plus de 10%.

Keystone
La nouvelle division de dispositifs de motorisation pour lits d'hôpitaux et meubles Dewert Okin Technology (DOT) a étoffé sa contribution de 40%.

La direction du producteur de composants et de boîtiers électroniques Phoenix Mecano a fait le plein de confiance au printemps, dans le sillage d'un premier trimestre éclatant. "Je pars du principe que notre croissance s'établira - sans acquisitions - à plus de 10%", a assuré en entretien avec AWP le directeur général Rochus Kobler.

Invoquant des goulots d'étranglements et un renchérissement des matières premières, le timonier prévoyait encore en avril dernier une croissance contenue entre 3 et 5%, après un rebond marqué de plus de 20% sur les trois premiers mois de l'année.

La nouvelle division de dispositifs de motorisation pour lits d'hôpitaux et meubles Dewert Okin Technology (DOT) avait alors étoffé sa contribution de 40%. "Les débouchés de l'unité DOT dans les secteurs hospitaliers et de bureau ont certes profité de la pandémie de coronavirus, mais ils demeurent ses deux domaines d'activités les plus modestes. La principale source de revenus reste la motorisation de fauteuils et de lits confortables", a tenu à préciser M. Kobler.

Reste que l'inflation des prix d'approvisionnement et d'acheminement constitue toujours une gageure. "Les prix des matières premières ont enflé de 20% à 60%, tandis que ceux de la logistique et du transport ont aussi pris l'ascenseur", déplore le responsable. Ce renchérissement porte plus encore à conséquences pour l'entreprise que les goulots d'étranglements.(AWP)

Commentaires