Malgré des ventes en hausse, CPH a vu son bénéfice chuter après six mois

Après un exercice 2020 difficile, Chemie + Papier Holding (CPH) est encore à la peine au 1er semestre 2021.

Keystone
Alors que les divisions Chimie et Emballage sont parvenues à améliorer leur performance, les affaires de l'unité Papier ont souffert du renchérissement des matières première.

Si le groupe lucernois a pu accroître ses revenus au regard de le première partie de l'an dernier, le groupe établi à Perlen a vu son bénéfice net chuter lourdement de 78,3% à 5,9 millions, du fait d'effets uniques l'année passée.

Côté recettes, l'évolution s'est révélée plus favorable, le chiffre d'affaires progressant de 5,1% à 243,7 millions de francs, a annoncé mardi CPH. Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) s'est pour sa part effondré de 67,8% à 5,7 millions.

Dans son communiqué, CPH rappelle que le bénéfice net du 1er semestre 2020 avait bénéficié de la dissolution de provisions à hauteur de 12 millions de francs, portant le résultat à 27,2 millions. La performance d'ensemble s'est révélée supérieure aux attentes des analystes sondés par AWP, lesquels anticipaient en moyenne des ventes de 236,8 millions et une bénéfice net de 4,5 millions.

Alors que les divisions Chimie et Emballage sont parvenues à améliorer leur performance, les affaires de l'unité Papier ont souffert du renchérissement des matières premières, en l'occurrence du papier recyclé dans un contexte de demande en hausse et de capacités de production encore réduites. Ce segment a ainsi vu ses revenus, lesquels représentent pas loin de la moitié du chiffre d'affaires du groupe, se tasser de 3,2% à 105,4 millions de francs.

Côté rentabilité, la division Papier a achevé le premier semestre dans le rouge à hauteur de 10,1 millions de francs pour l'Ebit, contre une valeur positive de 2,3 millions à fin juin 2020.

La division Emballage a elle vécu un premier semestre mitigé. Si le chiffre d'affaires a augmenté de 4,7% à 90,8 millions de francs, l'Ebit a dégringolé de plus d'un tiers, passant en l'espace de douze mois de 13 à 8,4 millions.

En revanche, les activités dans la chimie ont affiché une évolution favorable, le chiffre d'affaires décollant de près d'un tiers (+31,1%) à 47,5 millions de francs. L'Ebit a quasiment triplé (+195%) à 7,4 millions..

Pour l'ensemble de l'année, CPH table sur une augmentation des revenus. Cependant, les coûts élevés des matières premières ne pourront que partiellement être répercutés sur les prix de vente. Comme annoncé en février, l'Ebit devrait fortement diminuer par rapport à l'année précédente. Le résultat net devrait encore être tout juste positif. (awp)

Commentaires