Abonnés

Le paquebot agroalimentaire Nestlé fait fi de l’inflation, pour le moment

COMMENTAIRE. La croissance de la multinationale vaudoise a atteint, en ce début d’année, son niveau le plus élevé depuis vingt ans. Le risque d’une baisse de régime au second semestre est cependant tangible.

KEYSTONE
L'effet prix a constitué un facteur important de croissance, du côté du géant de l'alimentation. Il n'y a pas de surprise majeure dans les résultats de ce jeudi, qui sont néanmoins une très bonne série de chiffres.
Alors que l’inflation frappe de plein fouet le secteur de grande consommation, Nestlé est parvenu à maintenir son inébranlable constance. Son chiffre d’affaires semestriel, dévoilé ce jeudi, a progressé de 9,2% à 45,6 milliards de dollars. Ce résultat reflète l’augmentation des prix que le géant vaudois a dû implémenter pour faire face à l’inflation et aux contraintes d’approvisionnement. Si cette réévaluation des montants réclamés pour les briques de lait, croquettes pour chiens, barres de c...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article