Abonnés
Article contributeur

La sortie d’EDF remet Alpiq en mains suisses

Les parts seront d’abord acquis paritairement par EOS Holding et Primeo Energie avant de passer en mains de CSF Infrastructures énergétiques Suisse.

Lighter page = ecologic page

Les articles archivés ne chargent pas les images afin de réduire l'impact CO2 de l'AgefiEn savoir plus

Compris
La solution radicale annoncée vendredi était dans l’air depuis l’annonce d’EDF fin août 2018 de vouloir résilier la convention de consortium à sa date d’échéance en 2020. La vente de sa participation n’était pas forcément le scénario privilégié, mais il ne représente qu’une demi-surprise. Le groupe français a pourtant veillé à garder le secret sur les négociations en cours jusqu’au point de proposer un successeur à Patrice Gérardin au conseil d’administration pour le représenter, en la person...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article