Abonnés
Article contributeur

La philanthropie, un vecteur pour la préservation de la nature

Il est urgent d'adopter un programme clair et ambitieux pour la biodiversité, explique Patrick Odier.

Keystone
On dénombre désormais 38’500 espèces menacées, soit 28% de l’ensemble des espèces répertoriées.
L’opportunité m’a été donnée, au début du mois de septembre, de m’exprimer lors du Congrès mondial de la nature de l’IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature), qui réunit tous les quatre ans les experts de la conservation de la nature. L’édition 2021, organisée à Marseille, a permis d’établir un nouveau cadre d’intervention mondial en faveur de la biodiversité. Une urgence face à l’allongement rapide de la liste rouge des espèces menacées d’extinction et d’écosystèmes en d...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article