La BC du Jura soigne sa performance semestrielle

Les six premiers mois de 2021 se sont révélés profitables pour la Banque cantonale du Jura (BCJ), qui a gonflé ses volumes hypothécaires, engrangé davantage de recettes et amélioré ses résultats.

Keystone
La performance de la BCJ est notamment imputable à la hausse de recettes dans la principale activité.

Le bénéfice net de la Banque cantonale du Jura (BCJ) s'est étoffé de 12,3% sur un an à 7,8 millions de francs, alors que le résultat opérationnel affiche une progression similaire (+12%) à 9,7 millions de francs, indique lundi la BCJ. Cette performance est notamment imputable à la hausse de recettes dans la principale activité.

Les revenus tirés de l'activité de crédit ont ainsi progressé de 5,5% à 18,3 millions de francs. La banque a également procédé à la dissolution de provisions pour risque de défaillance à hauteur de quelque 335.000 francs, ce qui a porté le résultat net des opérations d'intérêts à 18,6 millions (+7,3%).

Les recettes de commissions et de prestations de service ont pris 5,1% à 4,6 millions de francs, tandis que les opérations de négoce ont atteint quelque 2,0 millions (+8,6%). Parallèlement, les charges d'exploitation ont augmenté de 1,4% à 14,0 millions.

Bilan en progression

Au bilan, les créances hypothécaires ont crû de 2,9% sur six mois à 2,66 milliards. Les avances à la clientèle se sont contractées de 8,3% à 334,0 millions, principalement en raison des remboursements anticipés de prêts Covid-19. Les dépôts clientèle ont atteint 2,26 milliards, ce qui représente une baisse de 2,2%.

Au 30 juin, la somme au bilan présentait une hausse de 2,7% à 4,11 milliards, précise la BCJ.

Pour l'exercice 2021, la direction table sur un bon exercice 2021, en progression par rapport à l'année précédente. Ces prévisions sont cependant conditionnées à l'évolution de la pandémie de Covid-19. (AWP)

Commentaires