Abonnés

«J'ai été étonné par la partie immergée de l'iceberg: les projets confidentiels du CSEM»

Le CSEM s’apprête à détruire son bâtiment historique pour mieux le reconstruire. Son directeur, Alexandre Pauchard, prône de développer davantage de solutions de financement de croissance. Entretien.

CSEM / Antal Thoma
En prenant la direction du CSEM, il y a bientôt deux ans, Alexandre Pauchard a été surpris par le nombre de projets confidentiels menés par l'institution. De très grandes marques californiennes ou sud-coréennes ont développés des technologies avec l'établissement Neuchâtelois, dans le plus grand secret.
Dans l’est neuchâtelois, le bâtiment historique du Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM) est entouré de vastes containeurs. Ils sont prêts à accueillir les gravas de sa démolition prochaine. C’est une question de mois avant que le JD7 – nommé ainsi car il est sis au 7 de la rue Jaquet Droz –  ne soit plus. Fin 2025, un nouveau bâtiment sera inauguré sur le site, mettant une touche finale au quartier de l’innovation Microcity.  Alexandre Pauchard, directeur général du CSEM, ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article