Abonnés

Guerre en Ukraine: les départs des entreprises se poursuivent en Russie

Depuis le début du conflit, des centaines d'entreprises se sont retirées du territoire russe. Tour d'horizon de celles qui ont quitté le pays ou cessé leur activités en raison de la guerre.

Keystone
Le constructeur automobile Renault a vendu ses actifs en Russie à l'Etat russe.
Ces dernières semaines, plusieurs entreprises ont annoncé quitter la Russie, allongeant la liste des centaines de départs depuis le début de la guerre en Ukraine. Pour rappel, parmi les entreprises helvétiques, ABB, Nestlé, Holcim, Georg Fischer, Richemont, Starrag ont déjà pris leurs dispositions. Le producteur d'emballages en verre Vetropack a annoncé récemment supprimer des emplois en Ukraine.

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article