Georg Fischer s'envole au premier semestre et dépasse les attentes

Les entrées de commandes ont bondi de 42,2% à 2,05 milliards de francs entre janvier et fin juin, apportant de bonnes perspectives d'activité pour les mois à venir au groupe industriel Georg Fischer.

Keystone
Le chiffre d'affaires du groupe basé à Schaffhouse a progressé de 20,1% à 1,83 milliard pendant la période sous revue, a précisé le groupe mercredi dans un communiqué.

Le groupe industriel Georg Fischer a dégagé au premier semestre des résultats globalement en hausse, autant au niveau des recettes que de la rentabilité. La direction table sur une poursuite de la croissance en seconde partie d'année et vise pour l'ensemble de l'exercice une progression à deux chiffres des ventes.

Les entrées de commandes ont bondi de 42,2% à 2,05 milliards de francs entre janvier et fin juin, apportant de bonnes perspectives d'activité pour les mois à venir. Le chiffre d'affaires a quant à lui progressé de 20,1% à 1,83 milliard pendant la période sous revue, a précisé le groupe mercredi dans un communiqué.

La rentabilité a également été au rendez-vous, au bénéfice d'une période de comparaison particulièrement défavorable avec le Covid-19. Le résultat d'exploitation (Ebit) a plus que doublé à 141 millions de francs, alors que la marge correspondante a crû de 3,5 points de pourcentage à 7,7%. Le bénéfice net s'est quant à lui élevé à 108 millions, plus du triple qu'il y a un an.

Les chiffres clés dévoilés par George Fischer ont dépassé à tous les niveaux les prévisions des analystes interrogés par AWP.

La direction s'est déclarée optimiste que la solide croissance devrait se poursuivre grâce au niveau élevé des entrées de commandes et des projets d'infrastructures. Malgré les incertitudes liées à la pandémie et les tensions dans les chaînes d'approvisionnement, la société table sur une croissance à deux chiffres des recettes et une hausse "substantielle" du bénéfice.

En mars, Georg Fischer avait encore dit viser pour l'exercice en cours une croissance des ventes de 5 à 9%.

L'industriel schaffhousois s'est par ailleurs fixé des objectifs de croissance ambitieux à l'horizon 2025, avec un chiffre d'affaires organique de 4,4 milliards de francs, ce qui correspond à un progression annuelle de 7% en moyenne. La direction vise une marge Ebit entre 9% et 11% ainsi qu'un rendement des capitaux investis (Roic) de 20 à 22%. (awp)

Commentaires