Abonnés
Article contributeur

Genève retardé par la coordination fédérale

FISCALITÉ. La différence entre les taux d’imposition ordinaires pour les entreprises des deux cantons lémaniques sera substantielle en 2019 en tout cas. Mais l’agenda est maintenu.

Le communiqué du Conseil d’État genevois suite à la décision du voisin vaudois de mettre en œuvre sa loi cantonale sur la RIE III dès janvier 2019 ne cache pas une certaine amertume. Le Conseil d’État «prend acte de ce choix, tout en rappelant que le canton de Genève s’est engagé depuis le début des travaux relatifs à cette réforme en faveur d’une forte cohérence lémanique». Il n’était donc en principe pas question que Vaud fasse cavalier seul. C’est ce sur quoi insiste le porte-parole de Ser...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article