Abonnés
Article contributeur

De l’horloger au médical avec FemtoPrint

A l’image de toujours plus d’exposants du salon EPHJ, FemtoPrint déploie ses activités de précision dans plusieurs secteurs. Avec son outil ophtalmologique SPOT-RVC, la start-up a remporté, mardi soir, le grand prix des exposants au salon.

L’équipe de FemtoPrint. Les micro-dispositifs en verre de cette start-up tessinoise sont utilisés autant dans les pièges à ions que pour soigner des occlusions veineuses rétiniennes.
Ciblant une clientèle à la fois horlogère, médicale, optique, électronique et académique, FemtoPrint est spécialisée dans la fabrication de microdispositifs imprimés en 3D en verre et autres matériaux transparents. «Notre technologie utilise un laser pour modifier le verre dans son volume ainsi qu’une solution d’attaque chimique sélective. Résultat: nous obtenons des pièces d’une grande complexité avec une précision au micron près», développe Nicoletta Casanova, CEO. Basée à Muzzano, à quel...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article