Abonnés

CPH: la dévalorisation des installations de production de papier pèse sur la performance

La numérisation érode la demande pour le papier journal de 6 à 8% annuellement, indique l'industriel lucernois.

Keystone
Le phénomène attribué à une pression concurrentielle persistante n'aura toutefois aucun impact sur les liquidités et le taux de fonds propres s'établit toujours à plus de 50%.
L'industriel lucernois CPH prévient vendredi qu'une dévalorisation exceptionnelle de ses installations de production de papier, à hauteur de 150 millions de francs, aura pesé sur son résultat net l'an dernier. Le phénomène attribué à une pression concurrentielle persistante n'aura toutefois aucun impact sur les liquidités et le taux de fonds propres s'établit toujours à plus de 50%.La firme de Perlen explique dans son communiqué que la numérisation érode la demande pour le papier journal de 6...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article