Abonnés

A Genève, le milieu patronal redoute une extension du congé parental

Les dirigeants de la FER Genève et de la CCIG ne se montrent pas favorables à la proposition des Vert’libéraux d’introduire un congé parental de 24 semaines. Ils évoquent des raisons financières et de compétitivité.

Keystone
Lancé en août 2021, le texte des Vert’libéraux demande l’introduction d’un congé parental de vingt-quatre semaines, soit huit de plus que ce qu’offre le congé maternité genevois.
Le Conseil d’Etat genevois a validé mercredi l’initiative cantonale des Vert’libéraux «Pour un congé parental maintenant!». Il a même fait davantage, puisqu’il invite le Grand Conseil à l’accepter. Lancé en août 2021, le texte des Vert’libéraux demande l’introduction d’un congé parental de vingt-quatre semaines, soit huit de plus que ce qu’offre le congé maternité genevois. Sur ces huit semaines supplémentaires, six iraient obligatoirement au conjoint qui ne bénéficie pas de l’assurance mater...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article