Abonnés
Article éditorial

Une Lex Syngenta bien tardive et inadaptée

Les entreprises verront leur source de financement se tarir, au détriment de l’innovation et de l’emploi.

KEYSTONE
La Lex Syngenta s'applique notamment au transport d'électricité.
Avant même la fin de sa procédure de consultation, dans un mois, la loi sur l’examen des investissements étrangers s’avère obsolète. Le Parlement fédéral l’a voulue en 2018, peu après le rachat de Syngenta par le géant étatique chinois ChemChina. Depuis, les entreprises en mains de pays émergents ont largement réduit leurs investissements à l’international. La soi-disant menace sur la sécurité publique et la potentielle influence politique étrangère semblent dès lors très faibles.D’autant plu...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article