Abonnés
Article éditorial

Un renouveau bienvenu pour les gérants

D'ici à la fin de l'année, les gestionnaires de fortunes devront disposer d'une autorisation de la Finma. Pas tous ne feront la démarche, ce qui devrait se traduire par une consolidation de la branche.

keystone
Le nombre de professionnels homologués sera moindre que ce qu’il était lors de l’entrée en vigueur du paquet législatif.
Les gestionnaires de fortune en Suisse voient poindre le début d’une nouvelle ère. La période de transition de trois ans, accordée au début 2020 avec les lois sur les services financiers (LSFin) et sur les établissements financiers (LEFin), s’achève dans quelques mois. Comme toute évolution, celle-ci ne se fera pas sans perte. Des gérants proches de la retraite ou fatigués ne comptent pas demander d’autorisation. Certaines boutiques qui mêlaient fiduciaire et gestion ne feront pas cet ef...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article