Abonnés
Article éditorial

Omicron, le grand malentendu

La flambée des cas positifs au nouveau variant du coronavirus fait perdre de vue l'essentiel.

Keystone
Il est possible de vivre quelques semaines avec un peu moins de trains ou de bus.
En ce début d’année 2022, deux mondes évoluent en parallèle. Dans le premier, l’hystérie autour des contaminations quotidiennes au Covid-19, plus de 32.000 cas jeudi et sans doute encore davantage aujourd’hui, fait craindre l’apocalypse. C’est-à-dire un écroulement du système sanitaire, des transports publics et de l’activité économique.Dans l’autre monde, les statistiques font état d’une forte de reprise de la conjoncture. Pour Swissmem, le principal problème est d’ailleurs le télétravail, q...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article