Abonnés
Article éditorial

Votations, un match nul en trompe l’œil

Les scrutins de ce dimanche portaient sur la place de l'Etat et du marché. Deux votes pour l'un, deux contre l'autre. Mais les débats ne s'arrêtent pas là. Par Frédéric Lelièvre

Keystone
Le résultat est pour le moins partagé, et les différences linguistiques – le fameux Röstigraben – apparaissent moins clairement que parfois (sauf sur un objet: la presse).
Ce dimanche de votation pouvait se lire comme autant de votes sur le rôle de l’Etat et la place laissée au marché. Que ce soit les scrutins pour restreindre la liberté de la recherche médicale (l’interdiction de l’expérimentation animale) et celle du commerce (la très forte limitation de la publicité pour le tabac), l’amélioration de la compétitivité fiscale (l’opposition à la suppression du droit de timbre) et enfin le subventionnement des médias (le paquet d’aides publiques à une série de p...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article