Abonnés
Article éditorial

COP26: l’Etat défaillant et les entreprises au front

La conférence de Glasgow s'achève ce vendredi. La bonne surprise n'est pas venue des responsables politiques.

La COP26 s’achèvera ce vendredi soir, peut-être très tard dans la nuit. Au terme de ces presque deux semaines de réunion à Glasgow, seuls ceux qui en attendaient beaucoup risquent d’être déçus.Quoiqu’on en dise, la Conférence des parties reste indispensable afin d’échanger sur le réchauffement climatique. De ce point de vue, la lettre de bonnes intentions cosignée par Washington et Pékin est plutôt à saluer. L’engagement surprise de l’Inde en faveur de la neutralité carbone, certes en 2070 se...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article