Abonnés
Article éditorial

L’économie suisse trébuche avec souplesse

Une croissance moins solide et une inflation plus élevée: le Seco a dégradé mardi ses prévisions pour 2022. Le choc sera réel, mais pas de quoi paniquer en comparaison avec le contexte international.

KEYSTONE
L'économie s’apprête, réellement, à encaisser une succession de crises. Celle de l’énergie ayant fini par gripper l’engrenage. Le Seco écarte toutefois le scénario du pire, celui d'une grave pénurie.
Au début de l’été, la Suisse semblait encore inébranlable en comparaison à la panique internationale suscitée par l’inflation. Ce n’est plus le cas, si l’on se réfère aux prévisions conjoncturelles publiées mardi par le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco). La croissance du PIB est nettement revue à la baisse à 2% pour cette année, contre 2,6% en juin encore. Et ce n’est pas tout, les experts de la Confédération anticipent aussi un renchérissement à 3% au lieu de 2,5% en 2022. Une double pe...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article