Abonnés
Article éditorial

Le prix de la réduction des risques

Credit Suisse a pu améliorer sa couverture en capital propre plus fortement que prévu, mais a enregistré des sorties de capitaux de clients pour diminuer les risques.

Keystone
Les sorties de capitaux du deuxième trimestre se situent principalement en Asie-Pacifique, région où Credit Suisse veut croître fortement.
Que ce soit dans le négatif ou le positif, les résultats présentés jeudi par Credit Suisse ont un dénominateur commun: la réduction des risques. En trois mois seulement, la deuxième grande banque suisse a ainsi pu relever son ratio de capital propre dur (CET1) de 1,5 point de pourcentage. Ce qui n'aurait pas été possible sans une diminution des actifs pondérés par les risques plus forte qu'anticipée.Dans le même temps, elle a dû mettre un terme à des relations client trop risquées, engendrant...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article