Abonnés
Article éditorial

Le nouvel ordre monétaire

Les investisseurs réalisent qu'aucun marché financier n'échappe aux conséquences de la remontée durable des taux d'intérêt. La fin d'une époque.

Keystone
«La quête de rendement reste intacte, car si les taux nominaux grimpent, les rendements réels, une fois l’inflation déduite, demeurent nettement négatifs.»
L’argent gratuit, c’est fini. Même la Confédération ne se fait plus payer pour émettre ses obligations. Le monde s’habitue ainsi petit à petit à un nouvel ordre monétaire, qui marque la fin de plus de dix ans de taux d’intérêt à zéro.L’inflation provoquée par la surchauffe conjoncturelle aux Etats-Unis, par la pandémie mal maîtrisée en Chine et par la guerre en Ukraine pourrait bien s’installer durablement. Après la Réserve fédérale américaine, la BCE relèvera donc prochainement ses taux d’in...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article