Abonnés
Article éditorial

Le maigre résultat de la conférence de Lugano

Le timide plan Marshall esquissé au Tessin pour reconstruire l’Ukraine ne règle pas les sujets qui fâchent dont celui du financement.

KEYSTONE
Le président de la Confédération, Ignazio Cassis, s'est entretenu avec le premier ministre ukrainien, Denys Chmygal.
«Le chemin qui reste à parcourir est encore long», a reconnu mardi le président de la Confédération, Ignazio Cassis, à l’issue de la conférence de Lugano sur la reconstruction de l’Ukraine. Non contraignante légalement, la déclaration finale approuvée par la Suisse, l’Union européenne (UE) et plusieurs organisations internationales repose sur des principes évidents. La lutte contre la corruption, la transparence et l’indépendance de la justice exigées par les participants de la part de l’Ukra...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article