Abonnés
Article éditorial

L’arrêt d’une centrale révèle l’importance du nucléaire

Le groupe BKW chiffre à 70 millions de francs les conséquences de la révision sur son résultat annuel 2021. Il a dû payer des prix record pour assurer l'approvisionnement.

Keystone
La révision de la centrale de Leibstadt plus longue que prévu a coûté cher à BKW.
La révision de la centrale nucléaire de Leibstadt entre fin mai et début décembre 2021 a été plus longue que prévu. Pas de beaucoup, seulement 40 jours sur un total de 195. Mais ce retard a été pris au plus mauvais moment. La production de Leibstadt a en effet manqué notamment en octobre et novembre, lorsque les prix d’électricité européens étaient à des niveaux record.Ainsi, la prolongation a coûté à BKW près de deux millions de francs par jour. La mise à l’arrêt définitive quasi sans heurts...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article