Abonnés
Article contributeur

La boîte de Pandore est ouverte

L’horlogerie suisse vient de franchir malgré elle une étape dont on ne mesure forcément pas encore tous les effets. C’est Tag Heuer (LVMH) qui a forcé le pas en annonçant en toute transparence l’accord d’approvisionnement conclu avec le japonais Seiko (lire page 3). On se gardera bien de tirer la moindre conclusion à ce stade, LVMH aura tout à loisir de tester la puissance de sa marque. Tag Heuer crée néanmoins un précédent en métissant l’image de la montre suisse.Tag Heuer ne brise en aucun ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article