Abonnés
Article éditorial

Deux modestes leçons suisses pour la COP26

Les récentes déconvenues concernant le climat, notamment l’échec de la loi sur le CO2 en Suisse, pourraient permettre au sommet de Glasgow de tirer des leçons afin d'entrevoir le futur avec davantage d'optimisme.

Keystone
Comme il serait facile de céder au pessimisme à quelques jours de la COP26. Parce que les engagements pris en 2015 à Paris en faveur du climat ne sont pas respectés. Ou parce que des acteurs indispensables à la lutte contre le réchauffement ne se rendront pas à Glasgow, à l’instar des présidents chinois et russe.L’expérience suisse n’invite guère non plus à l’optimisme. L’échec de la loi sur le CO2 dans les urnes montre à quel point il est difficile de lutter contre une menace existentielle, ...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article