Abonnés
Editorial

Des médias à la fintech, le nouveau TX Group

L'éditeur du «Tages Anzeiger» et de «24 Heures» mise toujours plus sur les services numériques. Avec raison, mais ce n'est pas sans risque pour son activité historique.

KEYSTONE
«TX compte profiter de la numérisation des services financiers. Il l’a déjà fait à plusieurs reprises, avec notamment le récent investissement dans Selma Finance, une application de gestion de fortune.»
Un groupe de presse peut-il survivre en restant concentré sur sa seule activité de production d’information? Pour TX Group, la réponse est clairement négative. En soi, cela ne constitue nulle surprise. La diversification des activités de l’éditeur zurichois est en cours depuis des années. Cependant, la réorganisation présentée mardi clarifie la structure qui emploie 3600 personnes et possède un portefeuille de plus de 50 marques. Et elle montre où il voit sa croissance future.L’élément le plu...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article