Abonnés

Un cocktail dangereux pour le marché suisse

Monnaie pleine. Selon le président de la BNS, cette initiative rendrait plus difficile la politique monétaire.

L’initiative monnaie pleine rendrait plus difficile la politique monétaire de la Banque nationale suisse (BNS) et nuirait à l’économie suisse. Le président de la BNS Thomas Jordan l’a affirmé mercredi dans le cadre d’une rencontre organisée par Swiss Finance Institute (SFI) à Zurich.Selon les initiants, l’initiative monnaie pleine a pour but de rendre le système financier suisse plus sûr et plus stable. M. Jordan est convaincu que ce serait le contraire si l’initiative était acceptée. Elle re...

Vous devez avoir un compte utilisateur pour lire cet article